• Aude M

Quand vient la fin de l'été ...

Dernière mise à jour : sept. 24


Marche consciente ( respiration )


Adieu vive clarté de nos étés trop courts .

Chant d'automne de C. Baudelaire.


Évoqué par les poètes, l'automne, moment si particulier de l'année, suscite la nostalgie du temps qui passe inexorablement, en nous confrontant à une transition entre des congés d'été et un retour au quotidien qui s'accompagne parfois d'un petit coup de déprime .



D'où ce besoin de lâcher prise, de revenir en nous ( au risque de voir décupler notre mal être si nous nous y refusons trop longtemps ) comme la nature qui, en cette période automnale voit redescendre sa sève vers la terre.



Montagnes Afghanes


Pourtant, lâcher prise ne consiste pas à :


"rester passif face aux aléas de l'existence. Il s'agit au contraire d'accepter ses limites et d'agir uniquement sur ce qui est à sa portée sans s'occuper de ce sur quoi nous n'avons aucune prise."... /

... "Cela permet notamment de préserver sa santé physique et psychique du poison que représente la rumination des émotions négatives."

Pour y accéder Ysé Tardan-Masquelier, initiée au sanscrit et grande spécialiste du lâcher prise et du yoga explique que ce dernier débute dans le corps. En utilisant la respiration et le mouvement.

https://www.psychologue.net/articles/comment-lacher-prise


C'est pourquoi je vous propose de lâcher prise par le biais de La Marche Afghane

( bon moyen pour moi de vous faire découvrir autrement que par sa triste actualité ce pays à la culture si riche).

À la croisée de l'exercice physique et de la méditation, cette marche que l'on pourrait appeler consciente, permet de revitaliser le corps tout en apaisant l'esprit. Née en France en 1980 à partir des observations du français É.G. Stiegler, auprès des caravaniers afghans, capables selon lui d'effectuer 60 KM par jour, elle remet la respiration au ❤️ de la marche et permet d'accéder plus facilement à ce fameux Lâcher prise.



En quoi consiste t'elle ?


- J'inspire par le nez sur les trois premiers pas.

- Je garde l'air dans les poumons sur le quatrième

- puis j'expire par la bouche sur les trois pas suivants

- avant de rester poumons vides sur le huitième et dernier pas.

Plus le terrain est abrupte, plus les pas seront réduits.


Sa durée minimum est de 30 minutes. Elle se pratique en silence, afin de pouvoir être à l'écoute de son corps, de ses ressentis. N'oubliez pas de boire régulièrement pour éliminer les toxines et la fatigue.



Ses bénéfices sont multiples car elle permet d'améliorer son endurance, de s'oxygéner intensément, de stimuler son métabolisme, de renforcer son système immunitaire, de ralentir son stress, d'améliorer son fonctionnement cérébral et de ... Lâcher prise



En marchant, soyez prêt-e à accueillir ce qui se présente à vous (il y a plein de belles surprises) en célébrant la beauté du vivant qui se trouve tout autour de vous.

Le but n’étant pas de faire un marathon mais de prendre soin de soi…

J'espère que cet exercice vous permettra de décharger les trop pleins de la semaine en


LACHANT PRISE

😃

Belle journée et bonne marche !


Et puis ... je n'ai pu m'empêcher de vous présenter les tags réalisés par Shamsia Hassani une artiste afghane qui traduit de façon poétique et courageuse les douleurs et les peurs d'un peuple en souffrance.



Photographies tirées de Streep :

https://streep.fr/2021/09/04/shamsia-hassani-premiere-street-artiste-afghane-entre-peur-et-espoir/




28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout