comprendre ses émotions pour exprimer ses besoins

Dernière mise à jour : 17 août




"Dis-moi quelles sont tes émotions et je te dirai quels sont tes besoins"

pour rédiger cet article j'ai beaucoup pioché dans mes connaissances et dans divers ressources afin de répondre de façon la plus exhaustive aux questions qui m'ont été posées.

Si l’émotion est positive, c’est qu’un besoin a été satisfait. Je suis content car une personne m’a témoigné du respect, elle m’écoute, … Cela satisfait mon besoin de reconnaissance, mon besoin d’être en relation, mon besoin de respect…

Cependant l’émotion peut être négative si un besoin n’a pas été satisfait (souvent ou parfois sans le vouloir). Je ne me sens pas respecté-e, ni écouté-e, …


D'où l'importance d'être à l'écoute de ses émotions pour satisfaire ses besoins.



Avant d’apprendre à "gérer" ses émotions, peut-être serait-il intéressant de comprendre leur utilité, leur raison d’être.


- À quoi servent elles ?

- Que disent-elles sur nous ?

- A quoi sont-elles liées ?


Nous verrons dans cet article comment nous pouvons apprendre à les décrypter pour en faire des alliés qui nous permettent de mieux comprendre nos besoins. Afin de vivre le plus harmonieusement avec nous et le monde qui nous entoure.


Ētes-vous prêt-e-s ?


C’est parti !

😉

1. Tout d'abord, qu'est ce qu’une émotion ?

Ce terme est d'origine latine : « e-motere » /se mouvoir. Les émotions génèrent donc des comportements qui nous incitent bien souvent malgré nous à agir.

Selon Daniel Goleman, père fondateur de l’intelligence émotionnelle « l’évolution a instillé en nous des émotions pour faire face à l’existence », afin de pouvoir survivre.

Selon Christophe André et François Lelord, une émotion est un mouvement soudain, intense, inné, incontrôlé et irrationnel provoquant des réactions corporelles sur les yeux, le cœur, la respiration, etc. C’est ce que ces chercheurs appellent « la composante comportementale de l’émotion ». Ils rajoutent que l’émotion agite autant le corps que l’esprit puisqu’elle fait penser différemment. C’est ce qu’ils nomment « la composant cognitive de l’émotion ».


Pour résumer,

Utile à notre survie, en tant qu’espèce, la survenue des émotions est un phénomène organique sur lequel nous et notre raison n’avons que peu de prise.

2. Quelles sont les différentes émotions et comment les reconnait-on ?

L’inventaire des émotions s'est élargie au fil des approches ainsi, pour :

Le biologiste Charles Darwin, il existe six émotions fondamentales : la joie, la surprise, la tristesse, la peur, le dégoût, la colère.

Paul Ekman, quant à lui, a conçu une liste de 16 émotions dont l’amusement, le mépris, le contentement, l’embarras, l’excitation, la culpabilité, la fierté, la satisfaction, le plaisir et la honte. En tant qu'être humain, nous ressentons donc tous sortes d’émotions et chacune engendrant un type de réaction différente dans notre corps:


Ainsi, la peur 😰 est une émotion d'anticipation. Elle alerte sur un danger, une menace potentielle ou réelle qui peut s'avérer stimulante ou bloquante. Elle s'exprime par la fuite (ou l’envie de fuir), la vigilance, la pâleur, le corps en alerte générale...

la colère 😡 est une réaction de protection qui alerte sur une frustration, un sentiment d’injustice, la rencontre d’un obstacle voir une atteinte à l’intégrité physique ou psychologique. Elle s’exprime par l'agressivité, le regard noir, les poings serrés, une montée d’adrénaline, l’envie de crier, frapper.

la tristesse😢 alerte sur une perte, une déception, un sentiment d'impuissance, un souhait insatisfait et s’exprime par une baisse d'énergie, de motivation, un repli sur soi, un ralentissement du métabolisme. Physiquement, la gorge est serrée, les larmes montent aux yeux.

la joie 😀 est l’émotion de la réussite, de la rencontre, de la satisfaction. Elle s’exprime par le rire, l’énergie, le bien être, la gaieté, la bonne humeur, la désinhibition,. Les yeux brillent, le corps s’apaise. Elle accroît notre énergie, notre motivation et la confiance en soi. 😯

la surprise alerte sur un événement inattendu, soudain, en lien avec un changement imminent ou par une révélation allant à l'encontre de notre perception, de nos représentations. Elle est généralement brève, puis s'estompe ou laisse place à une autre émotion. Elle s’exprime par l'inhibition de l’action

le dégoût 🤢 se fonde sur un rejet, le viol, une aversion physique ou psychologique envers un objet (nourriture...) ou une personne perçus comme nuisibles, nocifs. Elle s’exprime par le retrait et l'éloignement ...



.Si durant la préhistoire les émotions étaient engendrées par une situation immédiate (je dois courir car un mammouth me poursuit) , actuellement , l’émotion peut être une conséquence de nos pensées, de nos besoins elle s'avère bien souvent en lien avec notre identité et notre histoire.Ainsi, nous sommes en permanence confrontés à des déclencheurs émotionnels externes (les situations que nous vivons) et / ou internes ( nos représentations mentales, nos pensées, nos souvenirs, nos traumatismes ).

Par exemple, je pense à mon rendez-vous avec mon /ma Supérieur-e demain … J’ai beau être éloigné-e de la situation réelle, mes pensées sont totalement tournée vers cette dernière. Ce qui m'amène à vivre une ou des émotions "par anticipation", par projection: la peur, la joie etc.

👇 Vous trouverez ici le tableau des émotions 👇


Epic Coaching Une émotion est donc un indicateur de ce qui se passe en nous et reflète la manière dont nous réagissons à un événement, ce que nous pensons de nous mêmes. Ni positives, ni négatives, certaines émotions sont en revanche plus agréables à ressentir que d’autres. Les émotions sont donc précieuses à lire et à comprendre pour se comprendre soi-même... et comprendre le besoin qui a été ou n'a pas été satisfait.


Epic Coaching


4. Quel lien entre émotion, besoin et estime de soi ?

Les émotions ne surviennent jamais par hasard. Elles sont les messagères de nos besoins non comblés et de l’estime que nous nous portons.

En effet, pour Viviane Dubos, nos émotions sont en relation avec nos besoins comme par exemple : 1. La peur 😰 correspond au besoin d’être rassuré(e). 2.La colère 😡correspond au besoin de réciprocité, de respect, ou de réparation. 3.La tristesse 😢 correspond au besoin d’être consolé(e) et d’enclencher un renouveau.

4.La joie 😀 correspond au besoin d’être aimé(e), apprécié(e), admiré(e).

Derrière chaque émotion désagréable, se cache un besoin non comblé. Il peut s’agir du besoin d’être entendu(e), d’être respecté(e), d’être valorisé(e), d’être en sécurité, d’être aimé(e), d’être reconnu(e), etc. Satisfaire un besoin est très important car il marque la manière dont l’individu est attentif à lui-même, se respecte et s’estime. D'ailleurs, plus le besoin non comblé est vital, plus le sentiment de mal être est fort et s'exprime physiquement : maux de ventre, torticolis, eczéma, migraines, fatigue, etc. D’où l’importance de savoir le décrypter car tant que nous n’arrivons pas à découvrir et à combler le besoin criant, l’émotion reviendra.

👇 Vous trouverez ici le tableau des besoins 👇



Epic Coaching Les besoins ne sont pas nos uniques déclencheurs émotionnels. En effet, nos besoins sont directement alignés sur le respect ou non de nos valeurs, la satisfaction ou l’insatisfaction de nos plaisirs, la réalisation ou nos de nos croyances. Tous sont en lien aussi avec notre estime de soi. Néanmoins ces derniers se traduisent toujours en termes de besoins associés à nos croyances, nos plaisirs, et nos valeurs. En effet, plus une valeur est bafouée, plus nous allons réagir. Par exemple si ma valeur “respect” est bafouée, je vais exprimer le besoin “j’ai besoin de me sentir respectée”. Idem, plus notre estime de nous même est faible plus les émotions dites négatives seront fortement ressenties : “Je me considère nulle, je me sens triste, j’ai besoin d’être rassurée sur ma valeur, sur le fait que je suis aimable et aimée”. La satisfaction d’un besoin liée à une croyance, un plaisir, une valeur va générer une émotion qui donne de l’énergie comme la joie. L’insatisfaction d’un besoin provoquera une émotion preneuse d’énergie comme la colère, ma tristesse, la peur, le dégoût. Comprendre ses émotions et chercher à nourrir et à satisfaire ses besoins est fondamental pour notre bien-être.


En conclusion


La satisfaction d’un besoin liée à une croyance, un plaisir, une valeur va générer une émotion qui donne de l’énergie comme la joie. L’insatisfaction d’un besoin provoquera une émotion preneuse d’énergie comme la colère, ma tristesse, la peur, le dégoût. Comprendre ses émotions et chercher à nourrir et à satisfaire ses besoins est fondamental pour notre bien-être.

  • Une émotion est un indicateur précieux de ce qui se passe en nous.

Sans émotions nous ne pourrions pas savoir ce qui nous plait ou nous déplaît et nous serions condamnés à réitérer sans cesse les mêmes expériences. Les émotions sont utiles à la raison : elles permettent de réagir, de nous adapter, de grandir, de modifier ses comportements, de changer ses croyances, bref d’évoluer.

  • Accueillir l’émotion en étant à l'écoute de soi et de son ressenti permet de libérer une tension interne.

Sans libération de cette tension, nous implosons et elle revient sans cesse, s’exprimant malgré nous sur nos corps : migraines, eczéma etc.

  • Identifier son émotion “négative” et la prendre en compte est utile pour chercher à satisfaire le besoin sous-jacent qui a été bafoué

. Si je n’identifie pas l’émotion, je resterai en tension, et si je ne comprends pas le besoins à satisfaire, je resterai dans l’émotion. Tant que nous n’arrivons pas à découvrir et à combler le besoin criant, l’émotion reviendra. Une fois le besoin est découvert et comblé, l’émotion disparaît.

  • La satisfaction d’un besoin associé à des valeurs, croyances, plaisirs est au cœur de l’estime de soi et de l’amour de soi.

Moins nous les satisfaisons, moins nous nous aimons. Or l’estime et l’amour de soi est le moteur principal de la vie.

  • C’est ainsi qu’il est possible d’apprendre à réguler ses émotions et à ne plus être manipulé par elles.

On ne peut pas contrôler l’apparition des émotions. Mais on a du pouvoir sur les réactions émotionnelles. Colère et violence ne sont pas synonymes. Notre cerveau est doté d’une conscience de lui même. Notre pensée réflexive nous permet d’observer les émotions chez les autres et en soi-même et donc d’instaurer un dialogue entre ce que je vis et je ressens. Il est capitale d’apprendre à décrypter ses émotions et ses besoins associés pour se respecter soi-même, nourrir ses besoins, grandir et évoluer. Mais comment s’y prendre et comment faire comprendre et accueillir ses émotions ? Quelle est la méthode à suivre ? C’est ce que nous allons voir maintenant.

6. Comment faire de nos émotions des alliées pour agir au profit de nos besoins et se sentir mieux ?

Une des stratégies pour apprendre à réguler leurs émotions est de :

  1. Se mettre au calme🧘🏻‍♂️ dans un endroit tranquille et respirer pour prendre du recul.

  2. Observer et accueillir son ou ses émotion(s) : écouter👂🏻 son ressenti sans juger

  3. Identifier et nommer son émotion : prendre conscience de l’émotion ressenti : Qu’est ce que je ressens ? Dans mon corps ? Quelles sont mes pensées ?

  4. Identifier le besoin derrière l'émotion : Qu'est ce qui me fait réagir ? Quel est mon besoin non satisfait ? De quoi aurais-je besoin pour calmer mon émotion ?

  5. Mettre en place des actions pour satisfaire son besoin : Quel est mon niveau de pouvoir sur ce problème ? Comment puis-je répondre à mon besoin par moi même ?

  6. Verbaliser et à exprimer son besoin aux autres grâce à la CNV : la Communication Non Violente...

Les émotions nous protègent…. L’intelligence émotionnelle fait état de la capacité de voir et de percevoir nos propres émotions d’agir dans leur sens : c'est à dire le respect ses besoins. En effet, ressentir une émotion nous donne de précieuses informations sur notre environnement et la manière dont nous le vivons, ce que nous aimons ou moins, ce que nous voulons ou non.. Le ressenti émotionnel peut être comparé à une boussole interne qui a sa propre logique et complémentaire à celle claire, logique et rationnelle de l’esprit, pour qui sait la lire, la respecter et la comprendre.

Et vous, quelles émotions avez-vous déjà ressenti aujourd'hui ? Quelle(s) stratégie(s), mettez vous en place pour comprendre vos émotions et nourrir vos besoins ?

Sources : pour aller plus loin voici une vidéo d'Issâ connue pour son approche sur la CNV.



2 vidéos :


Et tout le monde s'en fout #3 - Les émotions

Et tout le monde s'en fout #11 - L'estime de soi



🌸 Aude Meslay 🌸

sophrologue, art thérapeute et animatrice en journal créatif

La Limouzinière / Saint Philbert de Grand lieu /

Région de Nantes





44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout